dimanche 10 octobre 2010

En partance.

Pour Québec.

Deux jours. La paix. Les bars où je ne connais personne. L'architecte avec moi.

Je vais peut-être m'installer là-bas.

Peut-être pas. Chez mon ami, les portes elles peuvent ne pas se barrer et personne n’a peur (sauf moi.) Les gens me regardent croche avec mes lunettes de geek. Et mon look montréalais créé des heureux et des perplexes.

Le pire c'est que je suis vraiment excitée d'être ici; un peu moins que pour New York, mais ici, y'a le Ashton et le Simons du Vieux qui me fait toujours un drôle d'effet.

La dernière fois c'était à la Saint Jean et mon Dieu que j'avais eu honte. J'avais même reçu des pétards sur mes jolis pieds pas préparés pour l'attaque. On m'avait roté dans la face au lieu de me faire la bise. Et les plaines d'Abraham étaient plus remplies de morons que de patriotes. Bref, je suis pas mal certaine que le Québec de ce week-end me fera plus mouiller que le 23 juin dernier.


C'est un départ.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire