mardi 29 mars 2011

L'impression de vivre.

Je bouge beaucoup mes amis. Je trottine, je ris, je baise dans mes rêves, je danse, je fais des sourires, je pleure de joie et d'espoir d'amour futur dans des romans historique.

Je vais me faire couper les cheveux. J'étudie beaucoup, beaucoup trop, assez je l'espère pour l'examen qui décide de ma vie le 1er mai 2011.

J'écoute cette chanson sans arrêt, en me tortillant, en pleurant, en reniflant mon sac de chip, en marchant dans le matin pas encore assez chaud. J'oublie que l'année dernière je dormais dans notre lit. Qu'on s'aimait en criss.

Je vais même dans ce bar au nom de marde le mardi soir pour jouer avec plein de geeks et mes nouveaux amis à des jeux de connaissances général. J'ai clanché toute la crowd aujourd'hui pour mes connaissances littéraire et musicale. J'ai beaucoup crié quand on disait le nom de notre équipe.

J'ai l'impression euphorisante que malgré mon manque d'homme, je vis réellement et fucking pleinement.

J'ai pas le goût de croire que ce n'est que pour l'arrivée du printemps.

Mais sans joke j'ai jamais le goût que ça s'arrête.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire