mercredi 23 février 2011

Pour la première fois ; j'ai tué un livre.

L'hiver frappe si fort.

Que je tue un livre.

Dans mon divan, je regarde la bouche ouverte toutes ces femmes aux seins énormes et ces hommes qui danse tellement mal.

Il sacre beaucoup, se casse des ongles, tombe par terre saoul comme des cons.

C'est triste, mais pour ce soir, c'est la seule chose qui m'a fait sourire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire