dimanche 19 décembre 2010

Pleurer de joie II.

Maintenant.

Akon a tellement l'air heureux de vivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire